Ecole de Sorcellerie Beauxbâtons
Hibou à destination de L'inconnu derrière son ordinateur

Cher inconnu, nous vous informons que vous bénéficiez d'une inscription à l'école de Beauxbâtons depuis votre naissance.
C'est avec plaisir que nous vous accueillons. N'hésitez pas à nous rejoindre.

La liste des fournitures scolaires vous sera communiqué en temps utile. N'oubliez pas votre uniforme de sorcier.

Cordialement,

Madame Maxime, directrice de l'académie Beauxbâtons.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naomi Cerisier Seconde Répartition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nolit renuncio Naomi Cerisier !


avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 09/11/2010


MessageSujet: Naomi Cerisier Seconde Répartition   Sam 11 Juin - 17:48

CERISIER NAOMI
feat. ELLE FANNING


© copyright by hidden-paradise

État civil

- Nom : Cerisier
- Prénom : Naomi
- Date de naissance : 1er Avril
- Age : 13 ans
- Année scolaire : 3e année
- Animal : Chouette nommée Pixie
- Don particulier :

Histoire

Invité s’avança. Devant, les professeurs se tenaient assis, sur une sorte d’estrade. Chaque élève était assis avec les membres de sa maison. La salle de cérémonie était sublime avec ses nombreux lustres dorés soigneusement entretenus par les elfes de maison. Mais en cet instant Invité était loin d’admirer la décoration. Posée devant ses yeux, la boussole. Elle l’attirait comme un aimant. En un instant, elle se trouva dans ses mains.

Tout devint flou et la salle disparut. Une voix dans sa tête se mit à parler.

« Je peux lire en toi. Tes peurs, tes craintes, mais aussi tes qualités et tes ambitions. Revenons sur ton histoire… »

HISTOIRE DU PERSONNAGE

Mon père ma toujours dit de rester forte peut importe la situation. À la mort de ma mère. La destruction de notre maison. Puis aujourd’hui, lors de notre départ vers l’Angleterre. Je voyais bien que ses yeux bleus avaient cessé de pétiller. Son sourire paraissait lui également peu naturel. Cependant, mon père restait fort, et j’avouerai que sa vulnérabilité me manquait. En fait, c’était le souvenir d’une vie meilleure qui me manquait. Lentement, je fermais mes yeux pour oublier les incidents des derniers mois et retrouver les bras chaleureux de ma mère dans mes rêves, la douce vacillation du bateau en direction de l’Angleterre aidant à m’assoupir…

1er Décembre 1993

Debout devant leur immense manoir, trois personnes souriaient, riaient et tentaient de se concentrer pour arriver à prendre la photo que s’obstinait à prendre le pauvre photographe. En effet, les Cerisier avaient décidé de prendre une belle photo familiale en guise de cadeau de Noël à poster à leur famille en France. Marielle Cerisier était une femme grande et élancée aux grands yeux noirs souvent comparés à ceux d’une biche, et arborait un grand sourire étincelant à toute heure du jour. Son mari, Arthur Cerisier, était quant à lui un homme reconnu pour sa moustache parfaitement entretenue, mais surtout pour son attitude solide et inspirant la confiance. En présence de cet homme, tous se sentaient en sécurité, et on ne remettait jamais en question ce qu’il disait. Tout deux s’étaient rencontré à une conférence sur les dangers représentés par les dragons. Un coup de foudre instantané conduit à 15 ans de mariage puis à une jolie fille prénommée Naomi. Il va sans dire qu’une qualité exceptionnelle était acquise par ces trois personnes, en effet, ils étaient sorciers d’aussi loin que puisse remonter leurs arbres généalogique.

Après leur séance photo, les trois Cerisier marchèrent vers le manoir, en discutant de tout et de rien. Pour eux, le plus important était d’éduquer leur fille convenablement. À 5 ans, la jeune Naomi était informée de l’ensemble de l’œuvre du Seigneur des Ténènres. La réaction de la blondinette? Quelque part entre la terreur et la compréhension, mais après avoir reçu l’exemple de dignité de ses parents, elle décida qu’elle affronterait le mal s’il se mettait sur son chemin. Malheureusement, c’est ce qui arriva.

20 juillet 1996

La petite Naomi se tenait au dessus d’un berceau, et dans les draps bleus se trouvait un petit bébé d’à peine 3 semaines. La jeune fille lui chantait une chanson, une berceuse qui se voulait rassurante. En effet, le réconfort était de mise pour son petit frère, qui tout comme sans grande sœur, venait de perdre une mère. À la naissance de Jules Cerisier, une femme vêtue de noir s’était présentée à l’hopital Ste. Mangouste, et avait demandé à voir Marielle. Celle-ci avait déclaré ne pas la connaître et avait demandé à ce qu’on la chasse. Quelques heures plus tard, alors que la petite famille se préparait à transplaner à la maison, et à nouveau, une femme vêtue de noir s’était présenté devant eux. Elle avait dit une seule phrase, qui était sans équivoque.

« Si tu ne me mène pas à ton coffre-fort de Gringotts, je te tuerai toi ainsi que chaque membre de ta famille, un par un.»

En disant ces mots, elle regardait Naomi droit dans les yeux. La jeune fille tremblait de peur, et serra la main de sa mère du plus fort qu’elle pouvait. Celle-ci sortit sa baguette et s’adressa à la lugubre femme.

« Je te parlerai Bellatrix, mais tu ne toucheras point ma famille, dit-elle en se retournant vers son mari. Allez-vous en, je m’occuperai d’elle.»

Arthur la regarda droit dans les yeux, et la supplia de se sauver avec eux. Elle lui chuchota à l’oreille que tout irait bien, et qu’elle savait comment gérer la situation. Elle embrassa Naomi sur la tête et les invita à transplaner sur le champ, elle les rejoindrait sous peu. Ce fut la dernière fois que Naomi vit sa mère.

15 novembre 1997

Déjà un an que Marielle Cerisier avait été assassinée par la terrible mangemort Bellatrix Lestrange. Naomi était désormais une jeune fille âgée de 9 ans qui désirait savoir pourquoi la mangemort voulait avoir accès à la chambre de la famille Maupu, celle de sa mère. C’était devenu une véritable obsession chez elle, et n’avait pas eu de succès auprès de son père, qui lui avait répondu qu’il n’avait aucune idée lui non plus. Un ami très cher de la famille avait apporté le corps de la défunte une semaine après sa disparition. Les gobelins avaient fait exception pour ouvrir le coffre compte tenu de la situation, et avait trouvé la femme de 30 ans étendue sur le sol, tuée par un sortilège Avada Kadevra. Marielle avait emporté avec elle le secret de ce que désirait Bellatrix Lestrange, ce qui rajoutait à la frustration d’Arthur et Naomi Cerisier. Les deux se retrouvaient impuissants, et sans armes contre l’ennemi.

Le seul indice que possédait Naomi était les informations que la famille de sa mère possédait. Malheureusement, les Cerisier habitaient en France, pays natal de son père, et le voyage jusqu’en Irlande était long. Son père travaillait tous les jours en tant qu’Ambassadeur du ministère de la magie en France. Il répondait à sa fille qu’il n’avait pas le temps de la transplaner jusqu’en Irlande pour rendre visite à son oncle, surtout qu’elle devait aller à son école primaire moldue. Elle dû attendre septembre 1998 pour se rendre chez sa famille, et elle était plus impatiente que jamais. À son arrivée, Clarissa, sa cousine du même âge qu’elle, l’attendait avec joie. Elles s’étaient toujours très bien entendue, et Clarissa avait des tas de choses à lui raconter.

Tout d’abord elle lui annonça que son grand frère, Kingston, avait été envoyé à Albéric Grunnion lors de son entrée à Beaubâton. Cela ne surprit point Naomi, le jeune homme ayant toujours été très porté sur les arts. Les deux filles passèrent l’après-midi à se demander dans quelle maison elles iraient une fois rendues à Beaubâton. Clarissa avait un caractère plutôt fort et était très extravertie. De son côté, Naomi était réservée mais possédait des qualités de meneuse très marquée. Elle était réfléchie et prenait toujours de bonnes décisions, et ramenait à la raison sa cousine lorsqu’elle devenait trop emportée.

Après s’être amusé pendant la journée, le soir autour du souper, Naomi prononça les paroles que son oncle et sa tante redoutait depuis que les trois Cerisier s’étaient présentés dans leur humble demeure irlandaise.

« J’aimerais savoir ce que contenait le coffre-fort de la famille Maupu. »

Gordon Maupu leva les yeux de son assiette. Il regarda son beau-frère et soupira lentement.

« Naomi, je veux que tu sache que nous nous sommes retourné la question une centaine de fois au moins. La seule chose que nous savons, c’est que le coffre renfermait, et renferme toujours, l’héritage que nos parents nous ont laissé, qui consiste en quelques babioles n’ayant plus ou moins de valeur. Des assiettes avec l’effigie familiale tu vois, des vieilles choses auxquelles notre mère accordait beaucoup trop d’importance à mon avis. »

Naomi ravala sa purée de citrouille, et baissa les yeux. Elle n’y comprenait rien. Pourquoi est-ce qu’un serviteur du Seigneur des Ténèbres aurait désiré piller un coffre qui ne contenait que des souvenirs familiaux? C’était sans queue ni tête.

« Gordon… vous n’avez aucune idée de ce que cette affreuse femme a voulu dans le coffre? Vraiment aucune ? »

Il frappa son poing sur la table.

« Ma sœur est morte à cause de cela. Si je le savais, tu crois que je le garderais pour moi?»

Naomi sursauta. Elle n’aimait pas le ton agressif que son oncle avait pris, et elle s’enfuit de table, en ravalant ses larmes. Son père la suivit, après avoir lancé un regard furieux à Gordon. Il rassura sa fille du mieux qu’il pu, puis ils quittèrent la maison à l’aube. Arthur refusa de reparler à Gordon à partir de ce moment.

1er Septembre 1999

Naomi était assise dans le carrosse dirigé par les chevaux ailés qui conduisait les jeunes élèves dans leur école, Beaubaton. La jeune fille était nerveuse à l’idée de rejoindre l’école à laquelle son père était allé, ainsi que la plupart de sa famille. Elle se demandait dans quelle maison la boussole allait la placer. Mais la chose dont elle avait le plus hâte était de revoir sa cousine Clarissa. Elles avaient gardé contact depuis le froid de leurs pères par hibou, mais n’avait pu se revoir. Toutes deux en première année, elles allaient certainement vivre les meilleures années de leur vie.

4 avril 2000

Naomi cours dans le gazon. Elle court en direction des écuries, où Clarissa l’attend. Celle-ci lui avait dit de la rejoindre après le repas car elle avait des informations importantes à lui transmettre. Elle l’aperçoit finalement à l’horizon, assise dans une botte de foin. Naomi s’assis devant elle, et lui demanda ce qui se passait.

« J’étais dans mon cours d’histoire de la magie, et on parlait de l’histoire de Poudlard tu vois, des fondateurs et tout ça. Quand le professeur se mit à parler d’Helga Poufsouffle, il a dit qu’elle avait épousé Griselmald Maupu. Je pense Naomi, que nous sommes les descendants de Poufsouffle. Ce n’est pas tout. Le professeur parlait du fait que chaque fondateur possédait un objet auquel ils était très attachés, transmis de génération en génération. Pour Helga, c’était une coupe. Je ne sais pas ce que mon père en penserait, mais je voudrait savoir si cette coupe se trouve toujours dans notre coffre. Si elle n’y est pas… »

Naomi savait ce que sa cousine voulait insinuer. Elle hocha la tête et se posa une seule question. Pourquoi est-ce que le seigneur des ténèbres désirerait une coupe ayant appartenue à Helga Poufsouffle?


« Hum je vois. Parle moi de tes réactions, tes sentiments. »

Invité ne songea même pas à désobéir. La boussole était d’une magie bien trop ancestrale. Et puis, elle ne voulait de mal à personne…

CARACTÈRE DU PERSONNAGE
Min 10 ligne

« Donc si on devait résumer. Dis moi succinctement trois défauts et trois qualités qui te résument… »




« Tout ceci est intéressant…Très intéressant. Maintenant je vais te mettre trois situations et j’observerais quelles seront tes réactions. »

A nouveau le décor s’effaça…

Tu avances dans un couloir sombre. Il est minuit et tu sais pertinemment que tu ne devrais pas être là. C’est plus fort que toi, le goût de l’aventure, l’adrénaline, tous cela agit comme une drogue dont tu ne peux te passer. Soudain, tu entends un bruit derrière l’angle de ton couloir. Trois solutions s’offrent à toi.

[] Tu fais demi tour le plus vite possible
[] Tu te cache dans la première salle à ta droite
[] Tu jettes un coup d’œil, à tes risques et périls


Après avoir pris ta décision le décor s’évanouit et te voilà en pleine journée dans le parc du château. Le soleil t’éblouit mais tes yeux finissent par s’habituer à la lumière. Tu aperçois un groupe d’élève plus loin. Ils ont l’air de se disputer. Tu t’approches et tu vois deux élèves de quatrième année martyriser un élève de première année.

[] Bien que tu sois mort de trouille, tu prends la défense du premier année
[] L’ironie de ces persécuteurs est franchement drôle. Tu ne peux t’empêcher de participer à ces répliques cinglantes.
[] Tu ignores la scène. Chaque expérience de la vie, bonne ou mauvaise, nous fait grandir.

A nouveau tout semble se gommer devant toi. Pour la dernière fois un décor se met en place devant toi. Tout semble si réel que tu te demandes si cela se terminera un jour. Tu es face à un professeur. Tu ne le connais pas mais au fond de toi tu sais que tu le détestes et qu’il te le rend bien. Tu es en cours et tous les regards sont braqués sur toi. Le professeur semble prendre un malin plaisir à t’humilier pour tes piètres performances.

[] Tu lui lances une réplique cinglante, quitte à finir en retenue
[] Tu t’effondres. Après tout, c’est un professeur, que peux-tu faire ?
[] Tu hésites entre te lever pour partir et ignorer. Tu cherches encore tes limites.

Cette fois ci le décor s’en va pour de bon et Invité retrouva la salle de cérémonie devant ses yeux. Quel étrange voyage…Les élèves ne semblent pas dissipés, Invité n’a pas du passé plus de deux ou trois secondes avec cette boussole dans la main. Pourtant cela lui parut être une éternité. Son regard se pose sur l’aiguille de la boussole qui s’est arrêtée de tourner…Une lumière jaillit et des lettres se forment à la vue de tout le monde.


© copyright by xx


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Naomi Cerisier Seconde Répartition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecole de Sorcellerie Beauxbâtons :: La magie commence maintenant :: Cérémonie de Répartition-